Boum dans ta gueule

Publié le par Mr H

 

 

Je n'aime pas trop me dire attaché à tel ou tel journal, tel ou tel personnage politique, telle ou telle philosophie car rien n'est stable et personne n'est à l'abri de faire ou dire une connerie. Donc je ne serai jamais un fan aveugle qui dira toujours "c'est bien c'est bien" même si c'est mal. Mais j'avoue que depuis quelques semaines, je tends à me rapprocher de la ligne éditoriale de l'Express ou du moins je suis assez souvent d'accord avec ce qu'ils disent.

A vrai dire, je situe difficilement l'orientation politique de ce canard... Centre...centre droit...centre gauche... c'est vraiment variable... et c'est ça qui me plaît.

Enfin bon, tout ça pour dire que je suis avec régularité les éditos de D. Jeambar sur www.lexpress.fr , qui souvent me confortent dans mon opinion.

 

Ce soir je viens d'écouter le dernier édito en date qui se conclue par une belle claque dans la gueule de Chirac qui doit, je l'espère, commencer à bien chier dans son froc en voyant l'état de son pays.

 

Pour tous ceux qui s'intéressent de près ou de loin à l'actualité, je recommande ce blog réalisé par Laurent qui fait une analyse quotidienne de l'information aux Etats-Unis : US media News. Tous les articles sur leurs points de vue sur les émeutes en France et particulièrement celui-là.

 

P.S. : En plus, c'est un over-blogger ! Ca mérite au moins d'aller voir ce qu'il fait !     :)

P.S. 2 (non pas la playstation 2...) : au moment même où je termine cet article, mon ordi vient de diffuser " Hécatombe " de Georges Brassens... C'est une chanson qui raconte comment des flics se font démonter la tronche par des femmes qui se battaient entre elles. Tu parles d'un hasard !

 

Au marché de Briv'-la-Gaillarde
A propos de bottes d'oignons,
Quelques douzaines de gaillardes
Se crêpaient un jour le chignon.
A pied, a cheval, en voiture,
Les gendarmes mal inspirés
Vinrent pour tenter l'aventure
D'interrompre l'échauffourée.

Or, sous tous les cieux sans vergogne,
C'est un usag' bien établi,
Dès qu'il s'agit d' rosser les cognes
Tout le monde se réconcilie.
Ces furies perdant tout' mesure
Se ruèrent sur les guignols,
Et donnèrent je vous l'assure
Un spectacle assez croquignol.

En voyant ces braves pendores
Etre à deux doigts de succomber,
Moi, j' bichais car je les adore
Sous la forme de macchabées
De la mansarde où je réside
J'exitais les farouches bras
Des mégères gendarmicides
En criant: "Hip, hip, hip, hourra!"

Frénétiqu' l'une d'elles attache
Le vieux maréchal des logis
Et lui fait crier: "Mort aux vaches,
Mort aux lois, vive l'anarchie!"
Une autre fourre avec rudesse
Le crâne d'un de ses lourdauds
Entre ses gigantesques fesses
Quelles serre comme un étau.

La plus grasse de ses femelles
Ouvrant son corsage dilaté
Matraque à grand coup de mamelles
Ceux qui passe à sa portée.
Ils tombent, tombent, tombent, tombent,
Et s'lon les avis compétents
Il paraît que cette hécatombe
Fut la plus bell' de tous les temps.

Jugeant enfin que leurs victimes
Avaient eu leur content de gnons,
Ces furies comme outrage ultime
En retournant à leurs oignons,
Ces furies à peine si j'ose
Le dire tellement c'est bas,
Leur auraient mêm' coupé les choses
Par bonheur ils n'en avait pas.
Leur auraient mêm' coupé les choses
Par bonheur ils n'en avait pas.

Sacré Georges !

Publié dans Actu

Commenter cet article

Mr H 08/11/2005 23:12

Leçon de cassage : en fait je suis un fan inconditionnel, totalement aveugle et subjectif de Calvin & Hobbes, de Lewis Trondheim, de Joann Sfar, de Georges Brassens, de Ben Harper, de U2, d'Edward Norton, de Johnny Depp, de Takeshi Kitano, de Tim Burton, de Coldplay, de Daft Punk, De Django Reinhardt, de Frank Sinatra, de Joe Hisaichi, de Noir Désir, de Hugo Pratt, de Franquin, de Greg, de Gotlib, de Goscinny, de Sempé, d'Astérix (de la période Goscinny), de Mickey (les vieux Mickey), de Hayao Myasaki, de Jim Carrey, de Mel Gibson (en tant qu'acteur), des Shadocks, des requins et des "vache qui rit" .... et encore j'en oublie...

Voilà.
En quelques secondes j'ai démonté l'introduction de mon article....